Lettre à mon père

J’ai commencé le slam il y a plus de deux ans, j’enregistrais les textes en voix off à partir de mon téléphone en ajoutant en fond des mélodies instrumentales de YouTube. Je trouvais que c’était beau de poser des mots sur des mélodies surtout quand je tombais sur la bonne mélodie. Il m’arrivait de fermer les yeux en enregistrant pour mieux transmettre mes émotions sur la mélodie bref j’aimais ça et j’aime toujours ça.

Le slam c’est une façon de partager mes poèmes, car il y a des mots qui méritent d’être écrit et il y a d’autres qui méritent d’être dit. J’écris des poèmes depuis plus de deux ans. Retrouvez l’un de mes premiers poèmes sur le blog: https://withmira.com/je-ne-peux-pas/

Je n’osais pas en parler ou le partager, oui plus de deux ans que je le fais et j’en ai parlé à 6 personnes, j’ai envoyé une lettre à mon Père à 5 personnes jusqu’à ce jour et ils ont aimés.

Aujourd’hui je vous le partage, je l’ai enregistré en août 2018. J’ouvre ce nouveau chapitre avec vous. N’hésitez pas à me faire un retour et dites-moi ce que vous en pensez.

Voici le texte: 

Je n’ai pas croisé l’insouciance dans l’innocence de l’enfance.

J’ai croisé la peine dans l’ignorance de l’adolescence.

J’ai cru reconnaître l’amour dans la folie de la jeunesse.

J’ai vu des jeunes sans père et sans repère se perdre.

Mon Père m’a remis les pieds sur terre, car dans les nuages je ne voyais que ma peine.

La réalité sur terre m’a fait peur quand j’ai compris que l’on ne fait pas toujours l’unanimité alors j’imitais, je mimais avec la mine d’un clown.

Cloué au sol je souffrais, après avoir nagé je suis devenue souple, car noyé dans mes souffrances j’ai commencé à flotter pour échouer sur une terre que seul mon Père connaissait.

Submergée, Il m’a fait émerger alors j’ai emargé ma présence et j’ai pris place dans la classe du maître.

Il n’avait pas besoin que j’ai la class, mais juste que je brise la glace en lui disant:

Père me voici devant Toi je n’ai peut-être pas vécu sur le trottoir, mais Tu sais que j’ai trotté pour arriver ici et suivre ta direction.

Même si souvent je me pose des questions, je sais que Tu connais ma position.

Même si souvent j’ai eu peur, je sais que Tu as guéri ma peine.

Maintenant je prends la peine de Te dire je T’aime, car je sais que le chemin en valait la peine.

Maintenant j’ai plus besoin de faire semblant, car même quand le monde autour de moi s’écroule, je reste certaine que Ta grâce  sur moi coule.

Oui je reste certaine que Ta grâce sur moi coule.

Prenez soin de vous.

WithMira

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *